Ce que la chenille appelle la fin du monde,
le Maître l’appelle un papillon.

Richard Bach
Illusions ou le messie récalcitrant, 1977
Wiki

Vol ! vol ! Jolie papillon...

Ainay-le-Château – Allier – Auvergne-Rhône-Alpes – 2020 © Daniel Schipper
Foto Maritza

4 réponses à 26 mai 2020

  • avatar

    J’adore la phrase et la photo….Ben oui, nous sommes au stade de la chenille et nous tendons vers le papillon….! Et si c’était ça aussi la mort parfois…

  • avatar

    oh oui, un changement, une métamorphose dans la continuité. Ni rupture, ni cassure mais une évolution comme le suggère Annick. Très belle photo. Bonne journée

  • avatar

    Bonjour Daniel. Une citation du jour drôle et très intéressante. Une photo sympa.

  • avatar

    Photo qui m’a trottée dans la tête hier. Ce qui surprend c’est l’angle de vue différent, de celui qui vit la situation et de celui qui regarde la situation. C’est cela qui fait percevoir différemment la condition de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *