« Le jour où je vais disparaître, j’aurai été poli avec la vie
car je l’aurai bien aimée et beaucoup respectée.
Je n’ai jamais considéré comme chose négligeable l’odeur des lilas,
le bruit du vent dans les feuilles, le bruit du ressac sur le sable
lorsque la mer est calme, le clapotis.
Tous ces moments que nous donne la nature,
je les ai aimés, chéris, choyés. Je suis poli, voilà.
»

Olivier de Kersauson
Promenades en bord de mer et étonnements heureux

Wiki

Kshshshshshshshs... Kshshshshshshshs... Kshshshshshshshs...

Plage de Cabourg – Calvados – Normandie – 2018 © Daniel Schipper

3 réponses à 14 septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *